ça bataille à l'intérieur de moi... que se passe-t-il?


Avez-vous eu déjà cette perception de vous sentir dispersé(e), angoissé(e), tiraillé(e), dans le doute?

Peut-être avez-vous déjà eu des symptômes physiques d'ailleurs, douloureux, et même parfois, de vivre une maladie, un accident plus ou moins grave, qui immobilisent...

 

Dans ce contexte, vous êtes sans doute en lutte intérieure, comme la plupart des personnes humainement constituées, qui sont sur le chemin de la vie.

 

En Thérapie Brève Self Inductive ou TBSI, nous pensons souvent aux Parties qui co- existent en nous dans ces situations.

Et cela, particulièrement quand nous en percevons une, qui créée pour la personne des tensions émotionnelles, des souffrances, des symptômes physique ou psychique, et que la personne peut reconnaitre en elle un conflit ou une dissonance interne.

 

Mais qu'est-ce que ça veut dire les Parties qui co- existent en nous?

Le postulat est que notre personnalité est comme un diamant à multiples facettes, multiples personnalités. En effet, des sentiments contradictoires apparaissent quotidiennement dans notre vie intérieure.

Plus l’émotionnel est vivant dans une situation, plus nous éprouvons une variété de sentiments différents.

 

Par exemple et très simplement, quand on ressent un stress quand on part au travail (ce qui peut arriver plus qu'on ne le croit), le coeur s'accélère, on peut avoir des troubles digestifs ou autres symptômes, bref on se sent mal... et pour beaucoup, on va quand même au boulot, avec tout ça...

 

Mais que se passe-t-il, là?

Tous ces mouvements intérieurs, émotionnels notamment, parlent d’énergies en nous qui vivent, se rencontrent ou pas, sont reconnues et acceptées ou bien cachées, voire reniées.

 

Que sont ces énergies?

Reprenons un peu un bout de l'histoire psychique et émotionnelle du tout petit.

 

Un nouveau-né est un Être humain unique. Il naît avec une constitution génétique propre qui va déterminer sa physiologie, une partie de son comportement et une qualité unique d’Être.

 

En plus de cette empreinte unique et fondamentale, le bébé possède aussi le potentiel de développer une infinité de schémas d’énergies ou Parties, qui constitue au fur et à mesure de son développement sa personnalité, et son comportement.

 

Peut-être avez- vous vu ce film-documentaire « Bébés » d’Alain Chabat, qui filme quatre bébés la première année de vie, de pays et de cultures différentes ? On voit bien les personnalités totalement différentes de ces nouveaux- nés dans leur vulnérabilité première, qui se façonnent au fur et à mesure, dans l’immersion du quotidien et de la culture.

 

Un nouveau-né vit sa vulnérabilité intensément, et c’est le développement de ses premières défenses qui constitue l’évolution de sa personnalité. Nous pouvons parler aussi de la constitution des frontières internes/ externes de la construction de la personnalité, dans son rapport au monde, de l’expérience qu’il en fait. Plus l’enfant la développe, plus il s’éloigne de sa vulnérabilité, de son empreinte psychique primordiale. Il apprend à devenir puissant, et il prend contact avec l’unicité de son Être. Il vit l’expérience des conséquences du sourire par exemple, ou encore le fait d’aller sur le pot ou pas… Cela lui permet d’établir un contrôle sur son environnement, et d’intégrer le système de récompenses, de punitions, de plaisir, de frustration.

Ainsi l’enfant développe en lui certaines manières de faire et d’Être en fonction de son environnement, et des codes notamment.

 

Dans ce sens, certaines Parties ou schémas d’énergie se trouvent renforcés et d’autres affaiblis.

 

Par exemple, l’enfant se sent frustré, il crie, autour de lui on lui demande de se taire, on l’ignore voire on le violente verbalement et/ ou physiquement; il va adopter soit le comportement de crier plus fort, soit de ne plus rien dire.

Dans ce sens, l’un ou l’autre s’apparente à une énergie, une partie, manifestée excessivement, ou bien étouffée puis possiblement reniée par la suite.

 

 

Au final, notre voiture psychologique est conduite par différentes Parties, et chacune demande le volant à tour de rôle. C’est une vraie vie politique intérieure. Il y en a au pouvoir la plupart du temps, d’autres minoritaires. Certaines sont familières, confortables, d’autres sont étranges, non familières, et d’autres encore absolument déplaisantes.

Ces dernières sont possiblement des Parties reniées, car à chaque fois qu’elles ont voulu prendre le volant, elles ont été punies, rabrouées, évincées.

 

Les Parties reniées sont des schémas d’énergie qui ont été en partie ou en totalité exclues de nos vies. Quand elles cherchent à s’exprimer, elles font remonter souvent des vécus difficiles, traumatiques dans la constitution de la personnalité.

Fréquemment, elles témoignent de l’enfant souffrant, à cette époque, qui cherche à se faire entendre, pour être reconnu, pour qu’on s’occupe de lui, ou pour être soigné, réconforté, aimé.

 

Finalement, le travail sur les Parties est de trouver l’équilibre entre toutes, de tenter d’établir une démocratie intérieure, que chacune soit reconnue et occupe sa place, avec justesse et justice.

 

Car les conséquences de rester fermé à la reconnaissance, à l’expression des Parties les plus déplaisantes, voire reniées, est de vivre un conflit intérieur permanent, souvent, de rester dans une rigidité psychique, comportementale peu favorable au changement, et/ou de développer des symptômes physiques ou psycho-émotionnels.

 

 Et en Thérapie Brève Self Inductive ou TBSI?

En TBSI, la technique des Parties est utilisée pour mettre en conscience des Parties reniées, majoritaires voire tyranniques, et qui créent une difficulté, une souffrance, un symptôme dans la vie de la personne. Cela permet de prendre conscience d’elles, et de faire un premier petit pas vers plus de démocratie intérieure, et de paix.

L’angoisse et la fatigue sont par exemple typiques de Parties qui cherchent  à être reconnues.

 

Le fait de les nommer permet de s’en dés- identifier intérieurement, de poser un nouveau regard, et à la fois de les voir comme deux personnes qui vont chercher à dialoguer ou pas.

 

Un dialogue peut commencer à ce moment-là...

 

 

Les Parties sont une vraie prise de conscience de la multiplicité de la manifestation de l’Être.

Cela aide à se dés- identifier de telle ou telle, et à voir que l'on est tout cela; et en arrière-plan de toutes, de prendre conscience que nous sommes autre chose également.

Cela peut aider à s’observer et à les accueillir avec plus de bienveillance pour soi-même, pour elles, pour vivre plus de paix intérieure, et tenter de ne plus jouer au jeu des projections à l’extérieur.

 

Finalement cela interroge profondément sur le « qui suis-je » originel et existentiel, comme une Conscience qui prend conscience de ces schémas d’énergies qui se manifestent en Soi.